Connexion  

Pourquoi l'économie algérienne devrait adopter vite le crowdfunding
Le 27-7-2015 02:01:09, (Lu 1968 fois).

Le crowdfunding est le financement participatif d'un projet ou d'une entreprise par un grand nombre de personnes (physiques ou morales) via un logiciel ou un programme informatique.

Le crowdfunding ou financement participatif peut se faire au moins sous 4 formes :
Sous forme de dons : des donateurs, séduits par une idée ou un projet d'entreprise décident de donner de l'argent pour soutenir le projet.
Sous forme de prêts (avec ou sans intérêt) : des personnes physiques prêtent de l'argent pour permettre la réalisation d'une idée ou d'un projet.
Sous forme d'actions : des personnes physiques ou morales contribuent financièrement à un projet de création d'entreprises et leurs contributions sont transformées en actions dans le capital de la société crée, proportionnellement à leurs mises.
Sous forme de récompenses : les personnes physiques donnant des sommes d'argent pour la concrétisation d'un projet recevront des services ou des produits mis en oeuvre par la société qui va se créer.
Ce type de financement participatif de masse (il faut beaucoup de contributeurs car les sommes données par chacun sont généralement de petites sommes mais pas forcément) est rendu possible grâce à l'informatique.

Grâce à des logiciels permettant d'automatiser la collecte d'argent et son traitement, les porteurs de projets et les contributeurs peuvent être assurés de voir les règles et les contreparties mises en place correctement respectées et mises en pratique.

Bien sûr, il faut un cadre juridique et une réglementation permettant de définir les règles du jeu et de protéger les parties qui interviennent.

Beaucoup de pays, notamment Anglo-Saxons ont déjà légiféré dans le domaine et la France compte le faire avant l'été 2014 avec comme objectif d'en faire un levier pour l'économie toute entière...et l'Algérie ??? Osons quand même rêver avec cet article !

Des sociétés de crowdfunding existent déjà en nombre : Wiseed, My Major Company, Smartangels, La Nef, Kickstarter, Anaxago, Afexios ... entre autres.

4 raisons pour l'économie algérienne d'adopter le crowdfunding

Le crowdfunding est un concept économique nouveau donc pas de retard à rattraper pour l'Algérie
L'économie algérienne ne s'est ouverte que récemment, et très timidement, à l'économie de marché.

Après 50 ans de dirigisme et de socialisme, il est très difficile pour un pays de rattraper son retard en matière de liberté d'entreprendre et de fluidité du tissu économique.

L'Algérie peut utiliser le crowdfunding comme un outil économique novateur à explorer et à doter d'un environnement juridique intelligent avec comme objectif (à une dizaine d'années) de faire de l'Algérie un leader mondial dans la finance participative.
Le crowdfunding contribuerait, petit à petit, à débarrasser l'économie algérienne de la tutelle de l'État
Presque la moitié des salariés en Algérie sont des fonctionnaires.

Presque toutes les aides à la création d'entreprises ou plus généralement toutes les assistances qu'on trouve en Algérie sont délivrées par l'État.

Les algériens rejettent exclusivement les échecs économiques sur l'État.

Or, un État moderne est un inspirateur mais l'État ne peut être partout et la preuve : c'est l'échec de l'État algérien à dynamiser l'activité économique de l'Algérie.

Conclusion : avec le crowdfunding, l'État algérien peut autoriser (tout en les aidant) les citoyens à financer leurs projets de création via des financements participatifs entre citoyens.
Le crowdfunding permettrait de restaurer la confiance en l'économie et la solidarité entre algériens
Avec le développement du crowdfunding, les algériens pourront mutualiser leurs efforts, leurs idées et leurs économies pour construire et développer des entreprises sans mainmise directe de l'État.

Avec les années, ceci régénérera la confiance des algériens en leur économie, en leur société civile et renforcera la solidarité entre les citoyens.
Le crowdfunding libérerait les initiatives citoyennes
L'Algérien a des idées et l'algérien est communicatif par nature : 2 qualités indéniables et fondamentales pour la réussite d'une finance participative.

La mise en place du crowdfunding ferait naître à coup sûr des projets innovants en Algérie d'une part et à leur développement national et international d'autre part.


Source.